Préparer le budget et travailler pendant les études

Compléter ses revenus en travaillant lorsqu'on est étudiant est possible en France quels que soient son niveau d’études ou sa nationalité. Dans une entreprise ou au sein de son université, chaque étudiant a le droit de travailler. Quelques règles à connaître.

Chaque étudiant a le droit de travailler en France

Chaque étudiant étranger a le droit de travailler pendant ses études en France. Ce droit concerne tous les étudiants en France. S’il n’est pas ressortissant de l’Union européenne, l’étudiant doit disposer d’un titre de séjour "étudiant". 

La loi française autorise les étudiants étrangers à travailler, à titre accessoire, 964 heures dans l'année, soit l’équivalent de 60 % de la durée légale du temps de travail. Il ne peut s'agir que d'un salaire d'appoint.

Lorsque l’on travaille en France, étudiant ou pas, un salaire minimum légal est garanti. Il est couramment appelé le Smic (salaire minimum interprofessionnel de croissance). Il s’élève à 9,88  par heure au 1er janvier 2018. Ce salaire est brut ; il faut en déduire les cotisations sociales obligatoires (environ 20 %) pour savoir ce que vous gagnez réellement à la fin, soit 7,61 €/ heure. Si vous travaillez 10 heures par semaine au salaire minimum, vous gagnerez environ 76  net. L’autorisation provisoire de travail (APT) n’est plus nécessaire pour travailler pendant ses études.

Etre étudiant et travailler à l'université

En France, les étudiants étrangers peuvent aussi travailler au sein de leur établissement ou université d’accueil. Ces contrats de travail pour les étudiants durent au maximum douze mois du 1er septembre au 31 août. Accueil des étudiants à la rentrée, tutorat, animations culturelle ou sportive, accompagnement des étudiants handicapés… il s’agit généralement d’activités qui contribuent au bien-être et au vivre-ensemble au sein de l’université.

Afin de permettre la réussite des études et l’insertion professionnelle des étudiants, le travail des étudiants à l’université est adapté aux horaires et au rythme des études. Toujours pour la même raison, les étudiants qui travaillent dans les universités françaises ne peuvent pas travailler plus de 670 heures entre le 1er septembre et le 30 juin et pas plus de 300 heures entre le 1er juillet et le 31 août.

Faire un stage dans le cadre de ses études

Dans le cadre de la préparation de certains diplômes, il est obligatoire d’effectuer un stage pour valider sa formation. Étudiants français et étudiants étrangers sont soumis aux mêmes règles :

 

  • le stage doit être encadré par une convention (signée entre l’établissement et la structure accueillant l’étudiant) ;
  • si le stage dure plus de deux mois, l’étudiant doit percevoir une indemnité de 577,50 par mois
Image
Comment préparer son budget: mode d'emploi ;)

Ouvrir un compte en banque en France

Ouvrir un compte bancaire en France peut être très utile, notamment pour régler vos factures (électricité, téléphone, loyer) et vos abonnements (transports, Internet). Vous pourrez également percevoir plus facilement vos éventuels salaires et vous faire rembourser vos frais de santé directement. Une carte de paiement française vous permet également de régler la majorité de vos dépenses et vous évite de transporter des sommes importantes d’argent liquide.

Un étudiant étranger peut ouvrir un compte bancaire dans n’importe quelle banque de France. Les différents établissements bancaires sont représentés dans la majorité des villes ; il suffit de pousser la porte d’une agence et de prendre un rendez-vous avec un conseiller.

Comparez les offres de différentes banques avant d’ouvrir un compte bancaire. Les coûts de la carte de retrait, des virements internationaux et des retraits d’argent à l’étranger peuvent sensiblement varier d’un établissement à l’autre.

Trois documents sont nécessaires pour ouvrir un compte bancaire : une pièce d'identité, un justificatif de domicile et une attestation de scolarité ou une carte d'étudiant. Vous aurez droit à une carte bancaire et un chéquier. Grâce à votre relevé d’identité bancaire (RIB), vous pourrez mettre facilement en place des prélèvements automatiques pour vos différents abonnements. 

Votre budget alimentation

En moyenne, les Français consacrent près de 300 par mois à leur alimentation. Ce chiffre peut varier en fonction de la ville où vous vivez et de votre consommation. De manière générale, le coût de la vie est sensiblement plus élevé à Paris.

Voici les prix moyens de quelques produits de base :

  • une baguette de pain : 1
  • un croissant : 1,10
  • 1 kg de pâtes : 1,50
  • 1 litre de lait : 1,20
  • 6 œufs : 1,50
  • un café dans un bar ou un restaurant : 2
  • un repas au fastfood : 7
  • un repas au restaurant : 10 à 20
  • un sandwich en boulangerie avec une boisson : 5 à 8
  • un repas au restaurant universitaire (RU) : 3,25

Votre budget santé

En France, les médecins sont libres d’appliquer les tarifs qu’ils veulent. Pour garder la maîtrise de votre budget santé, privilégiez les médecins « conventionnés de secteur 1 » qui pratiquent le tarif remboursé presque intégralement par la sécurité sociale. Vous paierez moins cher et vous serez mieux remboursé. Si vous consultez un médecin au centre de santé universitaire, les consultations sont gratuites.

Voici quelques exemples de tarifs pour des consultations médicales au tarif « conventionné secteur 1 » et la part remboursée par la sécurité sociale :

  • consultation chez un généraliste : 25  (16,50 remboursés)
  • consultation chez un spécialiste : 25 (16,50 remboursés)
  • consultation chez un gynécologue, un ophtalmologue : 30 (20 remboursés)
  • consultation chez un dentiste : 30 (la part remboursée dépend du soin)

Votre budget transports

Si vous habitez loin de votre établissement d’accueil, votre budget transports peut représenter une part importante de votre budget total. Il est important de bien l’anticiper. Voici quelques tarifs de base pour vous aider à préparer votre budget transports :

  • un abonnement annuel de transports à Paris au tarif étudiant : 342
  • un abonnement annuel de transports hors de Paris au tarif étudiant : entre 250 et 300
  • 1 litre d’essence : environs 1,40
  • 1 vélo en libre service : les tarifs sont variables selon les villes avec des possibilités d’abonnements à l’année. À Paris, un abonnement annuel de vélo en libre-service au tarif étudiant : 19 ou 29
  • 1 carte de réduction SNCF pour les 18-27 ans : 50 par an
  • 1 aller retour Paris-Londres en Eurostar : 100 à 150
  • 1 aller retour Paris-Marseille en TGV : 140

Les étudiants bénéficient de nombreux tarifs avantageux pour les transports. N’hésitez pas à en profiter, ils peuvent vous faire réaliser d’importantes économies.

Votre budget loisirs

Le prix des loisirs et des activités culturelles est très variable. Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Vous aurez souvent accès à des réductions et à des tarifs spéciaux sur présentation de votre carte étudiant ou simplement si vous avez moins de 25 ans. Voici quelques exemples pour vous aider à estimer votre budget loisirs :

 

  • 1 entrée au cinéma au tarif moins de 26 ans : entre 5 et 7,50
  • 1 entrée dans un musée ou un monument national : gratuit pour tous les ressortissants de l’Espace économique européen de moins de 26 ans ou: à partir de 5
  • 1 entrée à la piscine au tarif réduit : entre 1,50 et 3
  • 1 livre de poche : à partir de 5
  • 1 place de théâtre : à partir de 10
  • 1 quotidien national : à partir de 2
  • un abonnement illimité au cinéma : 30 par mois